29/10/2020

Convention de partenariat signée avec l’ANSM pour le projet pilote ORDEI

À la une
Partager
ORDEI

Au printemps 2019, dix projets pilotes avaient été sélectionnés lors du premier appel à projet organisé par le Health Data Hub (HDH) visant à promouvoir le partage des données de santé et le développement de projets innovants.

 

Depuis, le HDH élabore une offre de service à destination de ces projets : plateforme technologique, corpus documentaire pédagogique, convention type, formations, etc. Cette offre de service, aujourd’hui mature, va pouvoir bénéficier à l’ensemble des projets qui vont connaître une accélération dans leur déploiement.

 

A titre d’exemple, le HDH a tout récemment consacré son partenariat avec l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) autour du projet ORDEI, un projet qui vise à optimiser le calcul du taux de déclaration des effets indésirables. Dans le cadre de ce projet, le HDH apporte notamment son expertise en datascience.

 

En 2017, près de 82 000 effets indésirables médicamenteux ont été déclarés pour 12 000 médicaments commercialisés.

 

Le taux de déclaration des effets indésirables est égal au rapport du nombre d’effets indésirables déclarés (par les professionnels, les patients ou associations de patients et les laboratoires pharmaceutiques) sur le nombre de patients exposés, exprimé en pourcentage.

 

Actuellement, ce calcul se fait à la demande, et de manière manuelle, par des agents de l’ANSM. Son estimation est nécessaire pour les autorités, les professionnels de santé et les patients.

 

Porté par le Pr. Patrick Maison, conseiller scientifique à la direction générale de l’ANSM, le projet ORDEI a pour objectif d’automatiser ce calcul et ainsi de rendre possible la connaissance de ce chiffre essentiel pour la veille sanitaire pour n’importe quel médicament.

 

L’outil final sera accessible à tous et permettra de consulter facilement ce taux grâce à une interface visuelle et compréhensive en ligne.