2020

AIDA ultrasound

établissements & professionnels de santé
Partager

Contexte

En France, on compte 7,8 millions de cas d’hépatopathies chroniques, appelées aussi maladie du foie gras non alcoolique ou “maladie du soda”. Cette maladie chronique asymptomatique touche environ un quart de la population mondiale. C’est une maladie sans symptômes apparents, ce qui rend le diagnostic d’autant plus difficile, et tardif. 

 

Les objectifs

Le porteur du projet développe un échoscope ultraportable, qui permet de faire des échographies ciblées, de mesurer et de suivre l'évolution de la maladie du foie. Grâce à des méthodes d'Intelligence Artificielle (IA) les professionnels de santé utilisant cet échoscope seront assistés dans l'obtention d'images exploitables, et guidés dans la manipulation de la sonde et dans le recueil de mesures fiables.

Ils disposeront donc d’un outil de surveillance active de patients à risque, leur permettant de mieux les conseiller sur la manière de prévenir la maladie et de la diagnostiquer plus tôt le cas échéant. Ce projet répond à une forte attente d’amélioration de la prise en charge des patients, et de la qualité du dépistage des maladies du foie gras-stéatopathie métabolique non alcoolique (NAFLD)

 

La méthodologie

Le projet AIDA facilitera la démocratisation de l’outil d'échoscopie ciblée sur l'évaluation des maladies hépatiques chroniques, et de la rendre accessible à tous les professionnels de santé. L'évolution de ces outils vers une utilisation de masse est indispensable pour faire face à la prévalence de ces hépatopathies chroniques.

 

Chiffres clés

7,8
millions de maladies chroniques du foie
240
greffes
1183
cancers du foie liés à cette maladie