2020

APRIORICS

établissements & professionnels de santé
Partager

Le contexte

Le projet APRIORICS vise à accélérer et à améliorer le diagnostic du cancer du sein. Suite à une biopsie, les professionnels de santé réalisent une analyse de ce prélèvement au microscope. Cela permet d’identifier la présence d’une tumeur (cancer), son type, et son stade d’avancement. Si cette technique actuelle permet une approche de diagnostic personnalisé, elle nécessite toutefois un temps de préparation long. 

 

Les objectifs

Les porteurs du projet APRIORICS, pour mieux analyser les images au microscope, vont utiliser de nouveaux procédés basés sur l’Intelligence Artificielle (IA) : l’IA sera capable d’identifier les différents éléments caractérisant la tumeur (biomarqueurs), l’automatisation de cette procédure permet pour le professionnel de santé de gagner le temps précieux qu’il y passait avant. L’IA sera entraînée à l’aide d’une base d’images traitées et préparées par les professionnels de santé.

De cette manière, le projet permettra d’améliorer la qualité du diagnostic personnalisé grâce à une analyse plus fine et automatisée. Il permettra également de limiter les possibles divergences de diagnostic et de libérer du temps pour les pathologistes pour se consacrer à des activités utiles dans la prise en charge des patients et augmenter le nombre de lames analysées.

 

Méthodologie

Grâce à ce projet, sera constituée la plus volumineuse collection d’images microscopiques de tumeurs avec annotation multi-classe à l’échelle cellulaire (filtres basés sur 8 biomarqueurs). Cela garantira la robustesse de l’outil développé dans le cadre du projet APRIORICS mais aussi ceux d’éventuels futurs projets pouvant faire appel à cette base.

Chiffres clés

60k
nouveaux cas de cancer du sein par an en
1ère
cause de décès par cancer pour les femme

Source :

cancer du sein, immunohistochimie, intelligence artificielle, reconnaissance d’image, diagnostic, médecine personnalisée