2019

DeepSarc

établissements & professionnels de santé
Partager

Contexte

Les sarcomes sont des tumeurs rares et et multiformes touchant des tissus mous, des os et des cartilages. Près de 4000 personnes chaque année en sont diagnostiquées, avec un sombre pronostic de survie. 40 ans de recherche clinique ont permis de construire la majorité des recommandations de traitement. Toutefois, en raison de la trop petite taille des cohortes, liée à la rareté de ces cancers, certaines questions n’ont pu être traitées par cette approche. 

 

Objectifs

Le projet DeepSarc propose d’identifier des traitements les plus adaptés à chaque profil de patient, favorisant ainsi ses chances de survie. En effet, à terme, les résultats de cette étude menée sur des « données de vie réelle » (par opposition aux données recueillies dans les essais cliniques) permettront d’améliorer le traitement des patients porteurs de sarcome ne répondant pas aux traitements standards (environ 50% des patients en France).  

 

Méthodologie

Le projet DeepSarc, pour définir le meilleur parcours de soins thérapeutique au service des patients atteints de sarcome, consiste à utiliser une approche complémentaire de celle des essais cliniques, de façon rétrospective, en prenant en compte les données existantes de l’ensemble des patients atteints de sarcome traités en France entre 2010 et 2017 (contenues dans la base Sarcome) et en les croisant avec les données du Système national d'information inter-régimes de l'Assurance maladie (SNIIRAM), du Programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI) et de la base du Centre d’épidémiologie des causes médicales de décès (CépiDC-Inserm).

 

Chiffres clés

4k / an
nouveaux cas de sarcomes en France
50-60%
en moyenne de taux de survie à 5 ans
40 ans
d’essais cliniques non concluants