2019

Digital HPV

établissements & professionnels de santé
Partager

Le contexte

Les conséquences d’une infection à papillomavirus humains (HPV) peuvent aller des verrues génitales aux cancers, notamment du col de l’utérus, et des voies aérodigestives supérieures (sinus, bouche, oropharynx, larynx). L’un des enjeux est d’accompagner aux mieux les personnes qui sont atteintes des cancers HPV, notamment en connaissant davantage le devenir en termes de mortalité.

 

Les objectifs et les bénéfices

Les diagnostics sont, à l’heure actuelle, réalisés à partir de l'observation de lames de verre avec un microscope optique ou, plus récemment, de lames numérisées. C’est grâce à ce développement récent de la numérisation des lames histologiques, mais aussi des possibilités de l’intelligence artificielle (IA) pour l’analyse des images que les porteurs du projet et leur partenaire vont identifier les personnes atteintes d’un cancer HPV ayant un risque de pronostic défavorable et celles pouvant bénéficier d’une thérapie ciblée. Ils vont par ailleurs développer un autre algorithme qui permettra de déterminer automatiquement et sans examens complémentaires s’il y a la présence d’un cancer HPV ou non.

 

En prédisant la survie des patients atteints d’un cancer HPV, et en diminuant les diagnostics de faux positifs, le projet permettra, à l’avenir, une prise en charge davantage personnalisée. Ce projet ouvre de nouvelles perspectives pour améliorer le diagnostic et faciliter la prise de décision clinique envers les patients atteints de ce type de cancer.

 

Innovation clinique / technique

Le projet DIGITAL HPV va combiner les données pathologiques (informations intrinsèques liées au cancer HPV) avec des données génomiques (informations liées au “comportement” du cancer sur le patient). L’algorithme ainsi développé sera en capacité d’analyser les échantillons (images) pour déterminer les zones tumorales.